Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses

RHPR 2002, tome 82, no 1

Texte intégral - Full text  Texte intégral (fichier PDF) - Full text (PDF file)

Résumé - Abstract  Résumé - Abstract

Articles

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

André Caquot

Malédictions et bénédictions qoumrâniennes

Curses and Blessings from Qumran

3-14

Boule Traduction commentée de cinq textes qoumrâniens :
1) Deux malédictions visant les impies et leur prince angélique appelé Melkiresha (4Q280) ou Belial (4Q286, 7,II). Ce sont des variantes des malédictions accompagnant la cérémonie d’entrée dans l’alliance selon 1QS 2,4-17.
2) Deux bénédictions. L’une (4Q286, 1,II) monte de l’homme vers Dieu pour célébrer son trône et ses attributs dans un style proche des « Cantiques de l’holocauste du sabbat ». C’est une amplification de l’eulogie prescrite en 1QS 1,21-22. L’autre (11Q14) descend de Dieu sur les fidèles par l’entremise d’un prêtre. Sa situation est celle que suggère 1QM 15,2 et s., et le personnage qui bénit a des traits de Melkisedeq.
3) Un hymne d’auto-célébration se retrouvant en partie dans des variantes de 1QH, mais s’appliquant ici au prêtre qui intervient en 1QM 15. La « déification » dont il se targue n’exclut pas sa nature humaine.

Boule Translation and commentary of five texts from Qumran :
1) Two curses on the wicked and their angelic prince called Melkiresha (4Q280) or Belial (4Q286, 7,II). These are variants of the curses which belong to the ceremony of entrance to the covenant according to 1QS 2,4-17.
2) Two blessings. The one (4Q286, 1,II) goes up from man to God in order to celebrate his throne and attributes in a style similar to the « Songs of the Sabbath Sacrifice ». It is an enlargement of the blessing which is prescribed in 1QS 1,21-22. The other one (11Q14) goes down from God to the faithful by the mediation of a priest. His position is as the one described in 1QM 15,2s, and the person who says the blessings has the features of Melkisedeq.
3) A hymn of self-celebration which occurs partially in the variants of 1QH, but which applies here to the priest who officiates in 1QM 15. The « deifi-cation » he boasts of does not exclude his human nature.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Riemer Roukema

La transcendance et la proximité de Dieu dans le christianisme ancien

God’s Transcendence and Proximity in Ancient Christianity

15-31

Boule Dans le christianisme ancien, le problème se posait de mettre en accord les passions de Yahweh, comme sa jalousie et sa colère, avec la philosophie grecque, selon laquelle Dieu est bon, impassible et donc sans jalousie. Marcion et la plupart des gnostiques préconisaient une théologie dualiste, distinguant entre le Dieu inférieur ou malicieux de l’Ancien Testament et le Dieu bon et transcendant proclamé par Jésus-Christ. En revanche, les Pères de l’Église ont voulu affirmer l’unité de Dieu à travers l’histoire. D’une autre manière que les gnostiques, ils se sont réclamés de la théologie négative pour exprimer la vraie transcendance de Dieu. Cependant, dans la pensée patristique, la transcendance de Dieu n’empêchait pas sa proximité envers l’homme créé à son image et à sa ressemblance

Boule In early Christianity it was a problem how to harmonize the passions of Yahweh, like his jealousy and wrath, with Greek philosophy, which taught that God is good, without passions, and thus without jealousy. Marcion and most of the Gnostics advocated a dualist theology, which distinguished between the inferior or even malicious God of the Old Testament and the good and transcendent God proclaimed by Jesus Christ. The Church Fathers, however, wanted to maintain God’s unity throughout history. In a way which differed from the Gnostics, they made use of negative theology in order to express God’s transcendence. Nevertheless, according to patristic thought God’s transcendence did not prevent his proximity to the human being, created in his image and likeness.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Christophe Tournu

John Milton, Dieu et la liberté

John Milton, God and Freedom

33-59

Boule Cet essai se propose de retracer le parcours de John Milton, formidable poète, mais aussi prosateur au service de la cause républicaine dans l’Angleterre révolutionnaire des années 1640-1660. On y découvre un penseur radical contrarié, figure puritaine s’il en faut, mais également un écrivain doué d’un humanisme profond. Ces tensions créatrices l’amènent à réconcilier, d’une manière peu banale, l’homme avec Dieu pour poser la liberté, qu’elle soit personnelle, domestique ou politique.

Boule This essay purports to show the life and works of John Milton, universally known as a brilliant poet, but we should also remember him as an unequalled pamphleteer defending the republican cause in revolutionary England 1640-1660. There we discover a thwarted radical thinker, caught between humanism and Puritanism. Yet Milton eventually manages to reconcile God’s sovereignty with man’s liberty in quite an original way as he asserts freedom in all fields.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Frédéric Rognon

L’anticléricalisme religieux de Kierkegaard

Kierkegaard’s Religious Anticlericalism

61-86

Boule La polémique de Kierkegaard contre l’Église est menée au nom d’arguments religieux. Voilà pourquoi c’est dans le « christianisme » du philosophe danois, et plus particulièrement dans son ecclésiologie, que nous chercherons les facteurs de cet anticléricalisme spécifiquement chrétien. Nous en dégagerons les grandes lignes d’une pensée religieuse qui se construit sur l’opposition entre « christianisme » et « chrétienté », ainsi que les principes d’une ecclésiologie de conviction, qui laisse peu de place pour les compromis avec le « Monde ».

Boule Kierkegaard’s polemic against Church is led in the name of religious arguments. That’s why it is in the « Christianity » of the Danish philosopher, and more particularly in his ecclesiology, that we will look for the factors of this specifically Christian anticlericalism. We will draw the mean lines of a religious thought which builds itself on the opposition between « Christianity » and « Christendom », and the principles of an ecclesiology of conviction, which gives few place to compromises with the « World ».

Revue des livres - Book Reviews

Texte intégral - Full text

Dogmatique - Sociologie - Théologie Pratique

Dogmatics - Sociology - Practical Theology

Haut - Top