Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses

RHPR 2003, tome 83, no 4

Texte intégral - Full text  Texte intégral (fichier PDF) - Full text (PDF file)

Résumé - Abstract  Résumé - Abstract

 

Texte intégral - Full text

Gilbert Vincent

In memoriam Marc Honegger (1926-2003)

401-403

Articles

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Riemer Roukema

L’origine du mal selon Origène et dans ses sources

The Origin of Evil According to Origen and His Sources

405-420

Boule Cet article analyse la réponse origénienne à la question de l’origine du mal. D’abord, sont exposées quelques réponses figurant dans l’Ancien Testament, les apocryphes juifs, le Nouveau Testament, les mythes gnostiques, les dialogues de Platon et l’œuvre de Philon, car ces écrits ont influencé Origène. Ensuite, sont présentées les spéculations d’Origène sur la chute des créatures spirituelles dans la préexistence céleste.

Boule This article gives an exposition of Origen’s answer to the question where evil originated. First, it examines some answers of the Old Testament, the Jewish apocrypha, the New Testament, the Gnostic myths, the dialogues of Plato, and the works of Philo, since these writings influenced Origen. Next, it deals with Origen’s speculations on the fall of the spiritual creatures in their celestial pre-existence.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Matthieu Arnold

« Vous les Noirs, nous les Blancs… » L’opposition entre Européens et Africains dans les sermons de Schweitzer à Lambaréné (1913-1931)

« You the Blacks, We the Whites… » The Opposition Between Europeans and Africans in Schweitzer’s Sermons in Lambaréné (1913-1931)

421-441

Boule Les sermons africains d’Albert Schweitzer, édités en 2002, opposent fréquemment les Blancs aux Noirs, dont le prédicateur vise à changer les croyances et le comportement. Dépourvu de préjugé raciste, ce contraste répond au dessein de tout prédicateur – et plus particulièrement du missionnaire : porteur d’une éthique qu’il juge universelle, Schweitzer veut améliorer ses auditeurs, et, pour nourrir leur émulation, il leur propose des modèles (quitte à idéaliser ces derniers). Mais les sermons de Lambaréné témoignent aussi d’une certaine indifférence de Schweitzer à l’égard de la culture africaine ; en cela, ils confirment les conclusions fondées sur les autres écrits du « Grand Docteur » : s’il a donné sans compter à l’Afrique, n’en a-t-il pas trop peu reçu ?

Boule The African sermons of Albert Schweitzer, which were published in 2002, often contrast the Whites with the Blacks, whose beliefs and behaviour the preacher wants to change. Without any racist prejudice, this contrast corresponds to the intention of each preacher, and more particularly of the missionary : being the bearer of an ethics which he considers to be universal, Schweitzer wants to improve his listeners, and in order to stimulate their emulation, he furnishes them with models (even if this means that he idealises the latter). But the Lambaréné sermons also testify to Schweitzer’s relative indifference toward the African culture ; in this respect, they confirm the conclusions based on other writings of the « Great Doctor » : even though he spared no effort in giving to Africa, did he received enough from it ?

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Christian Chanel

La difficile implantation de l’œcuménisme spirituel en Suède entre 1937 et 1990

The Difficult Introduction of Spiritual Ecumenism in Sweden Between 1937 and 1990

443-468

Boule Cet article étudie, à partir d’archives suédoises, les raisons du retard pris par la Semaine de Prière pour l’Unité dans un pays comptant parmi les pionniers de l’œcuménisme. Le premier obstacle fut un réflexe de méfiance envers l’origine « romaine » de ladite Semaine, initiative de l’abbé Paul Couturier importée par la minorité Haute Église. À partir des années 50, la concurrence avec la Semaine de l’Alliance évangélique, indispensable à l’unité des Églises Libres en voie d’intégration à l’œcuménisme national, entrava l’expansion de la Semaine œcuménique.

Boule Based on Swedish records, this study investigates the reasons why the Week of Prayer for Unity has been so delayed in a country which has been a pioneer of the ecumenical movement. The main reason was the suspicion about the « Roman » origins of this Week of Prayer, initiated by father Paul Couturier and imported by the High Church minority. From the fifties, the competition with the Week of Prayer of the Evangelical Alliance, essential for the unity of the Free Churches on their way to national ecumenical integration, hindered the spreading of the ecumenical Week.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Karsten Lehmkühler

À propos du rire. Un dialogue entre la philosophie et la théologie

Concerning Laughter. A Dialogue Between Philosophy and Theology

469-487

Boule Le rire est un phénomène qui touche aussi bien le corps que l’âme de l’homme. Helmuth Plessner l’interprète comme le signe d’une existence contradictoire propre à la condition humaine, une existence à la frontière, marquée par l’ambivalence de la relation corps-âme. Quant au comique, un des déclencheurs principaux du rire, la plupart des philosophes le décrivent aussi comme l’apparition d’une contradiction et d’une incongruité. Dans l’histoire de la théologie, le rire a souvent été critiqué ou même interdit. Par contre, le Moyen-Age connaît une culture du comique et même une valorisation théologique du rire. Le rire du chrétien ne peut-il être compris comme expression de son existence contradictoire de pécheur et de justifié ? Placé « à l’extérieur de lui-même », en tant que pécheur gracié, le chrétien est désormais capable de rire.

Boule Laughter is a phenomenon that affects man’s body as well as his soul. Helmuth Plessner interprets it as the sign of the contradictory existence which is peculiar to the human condition, a border existence, marked by the ambivalence of the body-soul relationship. The person who is most successful in triggering laughter is the comic; most philosophers describe him also as the appearance of contradiction and incongruity. In the history of theology laughter has often been criticized or even forbidden. In the Middle Ages, however, there was a culture of the jester and even a theological esteem of laughter. Could not the Christian’s laughter be understood as the expression of his contradictory existence of being sinner and justified? Placed « outside himself » as a sinner who has been pardoned, the Christian is henceforth able to laugh.

Revue des livres - Book Reviews

Texte intégral - Full text

Histoire de l'art - Sociologie - Théologie Systématique

History of Art - Sociology - Systematic Theology

Texte intégral - Full text

Livres reçus

Books received

Haut - Top