Revue d'Histoire et de Philosophie Religieuses

RHPR 2008, tome 88, no 4

Texte intégral - Full text  Texte intégral (fichier PDF) - Full text (PDF file)

Résumé - Abstract  Résumé - Abstract

Articles

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Jean-Claude Dubs

4Q321 ou le calendrier bien tempéré

4Q321 or the Well-Tempered Calendar

417-450

Boule Le calendrier 4Q321 condense toutes les données du système qoumrânien, avec une année solaire exactement renouvelable, de 364 jours, où les dates retombent indéfiniment sur les mêmes jours de la semaine. Afin d’affronter victorieusement le calendrier lunaire, ce calendrier solaire prend soin d’indiquer avec la plus grande précision quelles seront, à partir du premier mercredi de l’histoire du monde (Gn 1,14-16), les dates solaires de la PLEINE LUNE (PL), et, d’une manière aussi précise, celles de la PLUS JEUNE LUNE (PJL), surnommée duqah (ce qui veut dire « précise, mais difficile à observer »). On découvre ici un système où le constat observable d’une constante arithmétique entre ces deux phases de la Lune installe ce calendrier liturgique dans un cadre cosmographique auto-régulateur.

Boule The 4Q321 calendar gathers together all the data of the Qumranian system, with a precisely renewable 364-day solar year, whose dates indefinitely fall on the same days of the week. In order to outmatch the lunar calendar, this solar calendar gives the solar dates of the FULL MOON (PL) with the utmost precision, from the first Wednesday of world history (Gn 1,14-16), as well as the solar dates of the YOUNGEST MOON (PJL) nicknamed duqah (whose meaning is « sharp, but difficult to observe »). Thus we discover here a system where the nearly observable statement of an arithmetical relation between those two lunar phases, sets this liturgical calendar, amidst a self-regulated cosmographic framework.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Ludovic Lefebvre

La diffusion du culte de Sarapis en Grèce continentale et dans les îles de l’Égée au IIIe siècle avant J.-C

The Spread of the Sarapis Cult in Continental Greece and the Aegean Islands in the 3rd Century B.C

451-467

Boule Les raisons de la diffusion d’une nouvelle divinité interpellent toujours les spécialistes : pourquoi tel dieu a-t-il pu obtenir un accueil plus ou moins réceptif de la part d’une population et quelles ont été les raisons préludant à sa diffusion ? Sarapis, divinité syncrétique née en Égypte, pose les mêmes questions. Ce dieu a vu le jour juste au lendemain des conquêtes d’Alexandre le Grand dans l’antique terre des Pharaons. Il a bénéficié d’une diffusion rapide auprès de la population d’Égypte mais également auprès des cités de Grèce. Cet article propose de faire le point sur les témoignages de cette expansion et les conditions dans lesquelles celle-ci a pu s’effectuer, mais également de s’interroger sur l’attitude de la dynastie lagide, en se demandant s’il y eut interventionnisme de sa part.

Boule The expansion’s reasons of a new divinity constitute a source of questions for the Historians in order to understand why a god can be more or less accepted by the population of a country. Sarapis is a good example of this fact. He was born in Egypt with Greek characters after the death of Alexander the Great and his cult has grown up as early as the beginning of the third century, not only beside the people of Egypt, but also beside the cities of Greece. The subject of this article is to analyze the testimonies of this expansion and to summarize the conditions which allowed it. The attitude of the Ptolemies in this context is studied as well as the question of their interventionism.

Texte intégral - Full text Résumé - Abstract

Antoine Fleyfel

Richard Simon, critique de la sacralité biblique

Richard Simon, Critic of Scripture’s Sacredness

469-492

Boule Cet article a comme but d’étudier la désacralisation de la Bible effectuée par l’exégèse de Richard Simon, dont la méthode critique philologique et historique trouve ses sources chez Cappel et Spinoza. L’utilisation et la valorisation par Simon de l’élément profane affaiblissent l’autorité de la Bible et inscrivent l’histoire sacrée dans le cadre d’une histoire unique du monde. La désacralisation qu’opère Simon passe par ses travaux sur le Pentateuque, le prophétisme, la langue hébraïque et l’inspiration.

Boule This paper investigates the secular approach of the Bible carried out by Richard Simon, whose philological and historical criticism originates from Cappel and Spinoza. Simon’s use and development of a secular methodology weaken the authority of the Bible and insert Biblical history into the framework of world history. Simon carried out this approach in his works on the Pentateuch, the prophets, the Hebrew language, and inspiration.

Revue des livres - Book Reviews

Texte intégral - Full text

Histoire : Histoire ancienne (suite) - Moyen Âge-Byzance - XVe-XVIIIe siècle

History : Ancient History (continuation) - Middle Ages-Byzantium - XVth-XVIIIth Century

Texte intégral - Full text

Livres reçus

Books received

Haut - Top